Les verres

Les verres de lunettes

Les verres optiques sont la base d’une paire de lunettes. Sans eux, pas de correction visuelle, pas de protection.

Mais comment sont-ils faits ? En quelle matière ? Par qui ? Quels traitements peut-on y apporter pour rendre plus performants ?

Les verres la lunetterie béziers TH 1906_WEB-LOGO@600x300

Les matières de verres ophtalmiques

Les verres de lunettes ne peuvent pas être faits dans n’importe quel matériau.

Au-delà d’un certain degré de pureté et de transparence, chaque matière utilisée possède ses avantages et inconvénients.

Verres de lunettes : le choix de la matière

Le choix offert aux porteurs de lunettes quant au matériau de leurs verres est relativement contraint, par l’absence de communication de l’opticien parfois, mais aussi dans certains cas par la correction prescrite par l’ophtalmologue.

Certaines corrections imposent des exigences techniques uniquement offertes par le verre minéral.

Ce choix peut aussi être limité en fonction de l’usage et du mode de vie du porteur de lunettes, ainsi, le verre minéral ne sera pas proposé pour fabriquer des verres de lunettes pour enfants, car il est très fragile et peut les blesser en cas de casse.

Visuel solaire progressif lunetterie Beziers
286 PJP_231 Ok XL La lunetterie beziers Carrera

La Lumière Bleue : apprenons à nous en protéger

NOUS SOMMES EXPOSÉS À DEUX TYPES DE LUMIÈRE BLEUE :
  • La lumière bleue qui provient du soleil (bleue-turquoise) est utilisée par notre corps pour réguler notre cycle de sommeil et nous aide aussi à améliorer notre état de vigilance, notre temps de réaction, et même notre bonne humeur.
  • La lumière bleue provenant de nos écrans (bleue-violet). Nous pouvons la trouver dans beaucoup de nos appareils électroniques, car elle est émise par les lumières « LED » qui font partie de leur technologie d’éclairage. La lumière bleue est donc présente sur nos télévisions, ordinateurs, smartphones, tablettes…
UNE EXPOSITION À LA LUMIÈRE BLEUE PROLONGÉE ET SANS PROTECTION PEUT PROVOQUER :
  • DES PROBLÈMES DE VISION : nos yeux font un énorme effort pour s’ajuster à la lumière des écrans. Les muscles de l’œil finissent par devenir fatigués et tendus. Ceci est un des principaux facteurs de développement de la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge), qui est une des premières causes de cécité dans des pays industrialisés.

  • DES PROBLÈMES DE SOMMEIL : l’exposition, surtout le soir, diminue la production de mélatonines, qui est l’hormone chargée de réguler le sommeil, et peut donc le troubler ou même provoquer des insomnies.

  • MAIS AUSSI  : fatigue visuelle, mauvaise productivité au travail, vision trouble, migraines, maux de cou ou de dos…

Retour en haut